[ Pobierz całość w formacie PDF ]
.Ce n'était probablement qu'une coÔncidence.Mais c'était une foutue coÔncidence, et bien moins facile à expliquer qu'un médecin jouissant de multiples privilèges.La porte s'ouvrit et Kelly réapparut.Elle se laissa tomber dans un fauteuil et écarta ses cheveux de son front.- Je l'ai ratée, dit-elle, déçue.Mais je la verrai demain.Je lui poserai la question.- Je ne suis pas s˚r que ce soit nécessaire, dit Jeffrey.Regardez ce que j'ai trouvé.(Il posa la liste du personnel du Valley devant elle et désigna du doigt le nom de Trent Harding.) Ce type a travaillé dans les trois hôpitaux aux moments critiques, dit-il.Je sais que ça n'est qu'une présomption, mais il est difficile de croire que le fait qu'il se soit trouvé dans chacun des trois au bon moment soit une simple coÔncidence.- Et il travaille à Saint-Joseph maintenant ?- Oui, si l'on en croit la liste que vous m'avez donnée.- Savez-vous o˘ dans l'hôpital ?- Je ne sais pas o˘ mais je sais dans quel service, dit Jeffrey.Il est dans le même service que vous: il est infir-mier.Kelly dit dans un souffle:- Non.- C'est ce qui est indiqué sur la liste.Est-ce que vous le connaissez ?Kelly secoua la tête.- C'est la première fois que j'entends ce nom, mais je ne connais pas tout le monde.- Il faut que nous sachions o˘ il travaille.- Allons voir Polly Arnsdorf, dit Kelly en se levant d'un bond.Jeffrey lui saisit la main.- Attendez.Il faut que nous soyons prudents.Je ne veux pas que Polly Arnsdorf effraie ce type.N'oublions pas que nous n'avons pas de preuve.Uniquement des présomptions.Si ce Harding soupçonnait que nous sommes sur sa piste, il pourrait filer, et c'est bien la dernière chose que nous voulons.Et de plus, nous ne pouvons pas utiliser mon vrai nom.Elle pourrait le reconnaître.- Mais si Harding est le tueur, nous ne pouvons pas le laisser aller et venir dans les couloirs de l'hôpital.- L'intervalle entre les complications anesthésiques a été de huit mois ou plus, dit Jeffrey.qu'importent deux jours de plus ou de moins.- Et Gail ? demanda Kelly.- Nous ne savons pas encore de quoi elle est morte.- Mais vous laissiez entendre., commença Kelly.- J'ai dit que j'avais des soupçons, l'interrompit Jeffrey.Calmez-vous.Vous vous emballez plus que moi.Souvenez-vous que tout ce que nous savons avec certitude, c'est qu'Harding a travaillé dans les trois hôpitaux au moment o˘ ont eu lieu des problèmes d'anesthésie.Nous avons besoin de bien plus que cela pour le confondre.Et il se peut que nous ayons tort.Je ne dis pas que nous ne devrions pas voir Polly.Nous devons nous entendre sur l'histoire que nous allons raconter.C'est tout.- D'accord, dit Kelly.Comment doisje vous présenter ?- J'ai utilisé le nom de Webber, mais je crains de ne pas avoir eu beaucoup d'esprit de suite sur le prénom.Disons que je m'appelle le Dr Justin Webber.Et en ce qui concerne ce Harding, disons que ce sont ses compétences qui nous intéressent.Ils montèrent ensemble l'escalier et entrèrent dans le bureau de l'administration.quand ils arrivèrent devant le bureau de Polly Arnsdorf, on leur dit qu'elle était au téléphone, une communication à longue distance.Ils s'assirent dans la salle d'attente jusqu'à ce qu'elle p˚t les recevoir.A en juger par l'activité fiévreuse qui régnait autour de son bureau, il était évident qu'elle était très occupée.quand on les introduisit enfin, Kelly présenta Jeffrey comme le Dr Justin Webber, ainsi qu'il était convenu.- Et que puisje faire pour vous ? demanda Polly, sur un ton amical mais sérieux.Kelly adressa un bref regard à Jeffrey, puis se lança.- Nous voudrions nous renseigner sur un infirmier qui travaille ici.Il s'appelle Trent Harding.Polly fit un signe de tête et attendit.Kelly ne parlant pas, elle dit:- Et qu'est-ce que vous aimeriez savoir ?- D'abord, nous serions curieux de savoir o˘ il travaille dans l'hôpital, demanda Jeffrey.- Travaillait, le corrigea Polly.M.Harding est parti hier.Jeffrey en eut le coeur serré de déception.Oh non, pensa-t-il, il n'allait pas perdre cet homme après s'en être approché de si près? D'un autre côté, le départ d'Harding immédiatement après la dernière complication anesthésique était un élément qui l'accusait indirectement.- O˘ travaillait-il à l'hôpital ? demanda Jeffrey.- En salle d'opération, répondit Polly [ Pobierz całość w formacie PDF ]