[ Pobierz całość w formacie PDF ]
.»Aritch prit une longue inspiration.« Vous devez apprendre à connaître McKie comme si vous étiez dans sa peau.Autrement, vous compromettrez tous nos plans.»« N’ayez crainte.Je sais pour quelles raisons vous m’avez choisie.McKie aussi le saura, le moment venu.Il n’osera jamais faire couler mon sang dans la judicarène, ni seulement m’humilier publiquement.La moitié des Wreaves de l’univers le poursuivraient sans trêve pour le transpercer de leurs mandibules.»Aritch secoua lentement la tête à plusieurs reprises.« Ceylang… vous ne l’avez donc pas entendu quand il vous a avertie que vous deviez vous débarrasser de votre peau de Wreave ? »Elle mit longtemps à répondre, ce qui lui permit de remarquer les signes subtils qui, croyait-il, indiquaient chez les Wreaves une impatience proche de la colère : un frémissement dans le bas des joues, un gonflement de la fourche tarsienne…Elle finit par dire :« Expliquez-moi ce que cela signifie, puisque vous êtes mon professeur.»« Vous serez chargée d’exercer devant la loi gowachin, exactement comme si vous étiez un autre McKie.Il sait s’adapter.Vous l’avez bien vu.Il est capable, non seulement de vous battre – et de nous battre par la même occasion –, mais surtout de vous battre de telle manière que votre univers wreave l’adulera pour avoir remporté cette victoire.Nous ne pouvons permettre une chose pareille.L’enjeu est beaucoup trop important.»Ceylang était tremblante, entre autres signes de détresse.« Mais je suis une Wreave ! »« Si les choses vont jusque dans l’arène, vous ne pourrez plus être une Wreave.»Elle respira plusieurs fois par petites saccades, recouvrant son calme.« Si je me mets à trop ressembler à McKie, ne craignez-vous pas que j’hésite à le sacrifier ? »« McKie n’hésiterait pas, lui.»Elle parut méditer ces paroles.« Dans ce cas, je crois comprendre la raison pour laquelle vous m’avez choisie.»Il attendit qu’elle poursuive.« C’est parce que les Wreaves sont les plus doués de l’univers pour étudier le comportement d’autrui – qu’il soit sincère ou déguisé.»« Et aussi parce que vous n’osez pas vous fier aux inhibitions qu’il est censé avoir ou ne pas avoir.»Au bout d’un long moment de silence, elle murmura :« Vous êtes meilleur professeur que je ne l’avais soupçonné.Meilleur, peut-être, que vous ne le soupçonnez vous-même ! »Chapitre 20Leurs lois constituent le fondement dangereux de traditions purement artificielles.Elles sont autant de prétextes qui n’ont pour objet que de justifier une éthique factice.Commentaire gowachin sur le droit co-sentient.Pendant qu’ils s’habillaient à la lueur de l’aube qui pénétrait par l’unique fenêtre, McKie essaya de sonder Jedrik pour savoir jusqu’à quel point elle entendait être son professeur.« Tu accepteras de répondre à toutes les questions que je te poserai sur Dosadi ? »« Non.»Quels devaient être les domaines réservés ? Il était facile de deviner la réponse : les secteurs où elle puisait et exerçait son pouvoir personnel.« Est-ce que cela risque de déplaire à quelqu’un, que nous ayons… eu des relations sexuelles ? »« Déplaire ? Pourquoi cela déplairait-il à quelqu’un ? »« Je ne… »« Réponds-moi ! »« Pourquoi serais-je obligé de répondre à toutes tes questions ? »« Pour demeurer en vie.»« Tu sais déjà tout ce que… »Elle fit un geste d’impatience.« Ainsi, tes fameux Co-sentients sont parfois mécontents des relations sexuelles des autres.Donc, ils ne savent pas très bien utiliser le sexe pour établir des rapports de force.»Il cilla plusieurs fois.Ses analyses à l’emporte-pièce étaient dévastatrices.Elle le dévisagea curieusement.« Que peux-tu faire sans moi tant que tu es ici ? Tu n’as pas encore compris que ceux qui t’envoient voulaient que tu sois tué ? »« Ou que je survive à ma manière.»Elle médita ces mots.Elle avait sur McKie un certain nombre d’idées qu’elle avait mises provisoirement de côté pour les examiner plus tard.Il avait très bien pu lui cacher des talents que ses questions n’avaient pas encore permis de découvrir.Ce qui l’ennuyait le plus, c’était l’impression qu’elle avait de ne pas savoir assez de choses sur la Co-sentience pour continuer de sonder McKie [ Pobierz całość w formacie PDF ]