[ Pobierz całość w formacie PDF ]
.— Aucune idée, répondis-je, préférant la vérité à une absurdité du genre : « Je suis sûre que tout va bien.» Ce qui est sûr, c’est qu’un immortel a été libéré de sa prison terrestre.Qu’il a ramené avec lui des créatures démoniaques, et qu’à l’époque où il vivait sur terre il a violé les femmes et traité les hommes comme ses esclaves.Que notre grande prêtresse, et ce qui reste de notre Maison de la Nuit, sont passés du côté obscur.Erik rompit le silence qu’avaient provoqué mes mots.— Une référence à La Guerre des étoiles, ça fonctionne toujours.Je lui lançai un regard amusé avant de continuer.— Ce que nous ignorons, ce sont les dégâts que Kalona et les Corbeaux Moqueurs ont causés dans la communauté.D’après Erik, il y a un orage, accompagné de pluie et de grêle, mais son origine n’est peut-être pas surnaturelle.Nous sommes en Oklahoma, et le temps a tendance à être bizarre.— Ooooo-klahoma ! s’écria Aphrodite.La patrie des tornades et des tempêtes de neige !Je réprimai un soupir.— Cependant, à la colonne « certitudes », on peut ajouter le fait que nous sommes en sécurité ici, et que nous avons tout ce qu’il faut pour survivre.« Du moins, j’espère que c’est le cas », songeai-je.Je tapotai le lit sur lequel j’étais assise, recouvert d’une jolie parure verte.— Et, puisqu’on en parle, où avez-vous déniché tout ça ? Je ne veux pas être méchante, mais ce lit, ta table, les frigos et le reste représentent une sacrée amélioration par rapport aux chiffons sales et aux autres horreurs que j’ai vus ici il y a un mois.— C’est en grande partie grâce à Aphrodite, répondit Lucie.— Aphrodite ? répétai-je, incrédule.— Eh oui ! Je suis devenue la patronne des bonnes âmes, déclara-t-elle avant de roter comme un ivrogne.Oups, scusa.— Scusa ? répéta Jack.— C’est de l’italien, imbécile.Élargis tes horizons.— Euh… quel rapport entre Aphrodite et ce que vous avez là ? insistai-je avant que cette discussion ne vire à la dispute.— Elle a acheté tout ça, répondit Lucie.D’ailleurs, c’était son idée.— Je suis restée là pendant deux jours, lança l’ex-novice.Tu pensais que j’allais vivre dans un taudis ? Sûrement pas ! J’ai des cartes de crédit, donc je m’en sers.Cette formule figure sur les armoiries familiales, juste au-dessus d’un verre de martini sec.Il y a un dépôt de meubles qui livre sur Utica Square, à deux pas d’ici.Et un magasin d’électroménager, pas loin non plus.À vrai dire, je l’ignorais jusqu’à ce qu’un des monstres rouges m’éclaire, car je ne n’ai pas pour habitude de fréquenter ce genre d’endroit.— Ce ne sont pas des monstres ! protesta Lucie.— Oh, lâche-moi.— C’est moi qui connaissais ces magasins, intervint Dallas.Je suis bon en bricolage.— Et ils livrent aussi dans les tunnels ? demanda Erik.— Normalement, non, répondit Lucie.Mais il a suffi d’un peu de, euh… de persuasion pour qu’ils descendent tout ici et s’empressent d’oublier cette course.— Je ne comprends toujours pas, dit Darius.Comment avez-vous pu les persuader de venir ici ?Je soupirai.— Une autre chose que tu dois savoir sur les vampires rouges…— Et les novices rouges, m’interrompit Lucie, même s’ils sont un peu moins puissants.— Et les novices rouges.Eh bien, ils peuvent contrôler l’esprit des humains.Ça paraît beaucoup plus pervers que ça ne l’est en réalité, se hâta de préciser Lucie.J’ai juste effacé la mémoire des livreurs.Je n’ai pas contrôlé leur esprit.Nous ne nous servons pas de nos pouvoirs pour faire des choses répréhensibles, ajouta-t-elle en regardant ses copains.N’est-ce pas ?Ils marmonnèrent : « Oui », mais je remarquai que Vénus n’avait rien dit et que Kramisha regardait autour d’elle d’un air coupable.— Donc, ils peuvent contrôler l’esprit des gens, ils ne supportent pas la lumière du soleil, résuma Darius.Leurs pouvoirs de guérison sont excellents.Ils doivent communier avec la terre pour se sentir vraiment bien.J’oublie quelque chose ?— Oui, répondit Aphrodite.Ils mordent.CHAPITRE SIXAphrodite, je veux que tu arrêtes de boire, dis-je tandis que les novices rouges éclataient de rire.— C’est une vraie dingue, même sans Empreinte et sans alcool, dit Kramisha en rigolant.On s’est tous habitués à elle, cela dit [ Pobierz całość w formacie PDF ]